ATELIER SAVEURS & COULEURS

04 janvier 2013

Homard froid

 

homard

Cela faisait longtemps que mon mari  souhaitait manger du homard et que je réfléchissais à quand l'acheter vivant. Je n'ai jamais fait le pas. Pour nouvel an, je vais chercher un homard déjà cuit mais là le poissonnier me dit qu'il n'en a pas. Enfin, je vais faire le pas. "Donnez moi donc un vivant" m'entendais-je lui dire. Je m'en vais avec mon gros carton et la bête grattant légèrement le sol me fait déjà sursauter une fois ou deux. Montant l'escalier vers la maison, voilà que je l'entends "crier". Hum! Mon prof m'avait pourtant dit que cela ne criait pas! Rrrr pourvu que tout se passe bien. Je le mets au frigo, j'augmente la froideur du frigo pour l'anesthésier au maximum.

Le lendemain matin, je suis psychologiquement prête.

Deux carottes coupées en paysannes, 2 oignons, un poireau, quelques grains de poivre le tout à ébullition dans une marmite remplie d'eau. La plus grande de mes marmites.

Je vais chercher le carton, ouvre celui-ci, çà va, il ne bouge presque pas. J'ai peur de me faire pincer aussi j'attrape le corps à l'aide d'une pince métallique. Et c'est la pince qui me pince!!! Sapristi!

J'attrape la bête et me dirige pas courageusement du tout vers la casserole bouillante! Je la pousse au hamam et la repousse car la casserole est décidément un peu petite! Vite je clape le couvercle! Une antenne dépasse! Pas grave.

3 minutes plus tard, je regarde, elle bouge encore un peu, je referme le couvercle. La bête pesant 800 gr, j'attends 8 minutes de cuisson après reprise de l'ébullition (1 minute par 100 gr pour des poids au dessus de 600gr).

Top chrono! J'y suis arrivée, elle n'a pas crié! Elle est cuite, tout le monde dehors! Voici la bête direction frigo jusqu'au lendemain afin de le décortiquer proprement.

homard entier

Pour le couper, comme mon prof dit, c'est bien fait, il y a une croix qui nous montre où poser le couteau. Donc, d'abord on coupe de la croix vers le milieu des yeux puis de la croix vers le reste du corps.

Pour les pinces, couper côté clair en premier (plus fragile). Les mini pinces: couper d'un côté et passer au rouleau à pâtiiserie pour en extraire le contenu. Perso, j'aime mieux le décortiquer en cuisine que sur la jolie nappe!

En accompagnement:

- une petite mayonnaise avec un trait de cognac, un peu de jus d'orange, de l'estragon haché et des zestes d'orange.

- Une petite salade, pignons de pin et suprêmes d'orange, tomates cerise et une petite brunoise de carottes et céleri (juste blanchie).

Expérience à revivre!

Posté par mumu3f à 20:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur Homard froid

    Magnifique... j'espère qu'il était aussi bon que beau. L'anné prochaine, je m'y mets aussi... on aura plus de courage ainsi! LOL

    Posté par CaroGW, 04 janvier 2013 à 21:24 | | Répondre
Nouveau commentaire